La Torre. Gama. Cantabria. Spain. Tfno: +34 679 868 362, E-mail:

HOME L'INTERIEUR EXTERIEURES LA REGION ITINERAIRE TAUX CONTACT

HISTOIRE

Le 16 mai 1630 ont comparu à Bárcena de Cícero devant Pedro de Venero, écrivain public inscrit à la Junta de Cesto, Pedro de Valle de Valle, maître tailleur de pierres, et Juan de Ortega de Pereda, habitants de Bárcena, afin de signer entre eux un contrat dont le premier point est le suivant :

"Ont dit être d'accord pour que le susnommé Pedro de Valle se charge de la fabrication de la réalisation en pierres de taille d'une maison que le sieur Pedro de Palacio Arredondo, clerc résidant dans le Royaume de Galice et originaire de Bárcena, souhaite faire construire dans les délais, conditions et dispositions fixés dans ce document aux termes d'un accord souscrit entre eux par devant moi et auquel ils se remettent".

Par conséquent, ayant pris connaissance de ces conditions, les deux maîtres tailleurs de pierres déclarent :

"Convenir de faire et fabriquer pour moitié de la manière convenue dans ce document toutes les pierres de la maison pour un prix de quatre mille huit cents reales, sans en modifier quoi que ce soit et les partageant en deux et en réalisant le travail de la même manière".

Don Antonio de Palacio Arredondo était clerc à l'époque de ce contrat et vivait dans le Royaume de Galice. Une légende inscrite sur la façade de la maison-tour qu'il a fait construire nous indique qu'il a terminé sa carrière comme Trésorier et Grand Chapelain de la Cathédrale d'Avila.

La construction a été conçue comme une tour carrée dont la façade de pierres de taille comporte peu d'ouvertures sur l'extérieur. Au rez-de-chaussée, au centre de la façade, on observe une porte à linteau droit et une fenêtre ; au premier étage, c'est une porte-fenêtre qui occupe le centre de la façade tandis que la fenêtre du second étage, également centrée, est flanquée de deux écus.

Les deux écus sont décrits comme suit :

Château maçonné (c'est-à-dire dont les joints des pierres sont fortement marqués) à double rangée de créneaux, à la fenêtre duquel se penche une dame ; de chaque côté du château se dresse un lion. L'écu est bordé de huit coquilles Saint-Jacques. Les couleurs de ces armoiries sont les suivantes :

TTour d'argent à fenêtres d'azur (bleu) sur champ de gueules (rouge), lions d'argent et bordure bleue avec coquilles Saint-Jacques d'argent.

Tour d'argent à fenêtres d'azur (bleu) sur champ de gueules (rouge), lions d'argent et bordure bleue avec coquilles Saint-Jacques d'argent.

Ces armoiries sont celles de la lignée d'Arredondo, originaire du lieu du même nom dans la vallée de Ruesga. L'écu décrit représente une légende selon laquelle la dame penchée à la fenêtre du château est la Dame d'Ausonia, enfermée dans un château gardé de deux lions et qui fut sauvée par un chevalier de la lignée d'Arredondo, prouesse en mémoire de laquelle il adopta ces armoiries.

Le second écu est écartelé. Au centre de l'écu se trouve un écusson -un autre petit écu- représentant une croix fleurdelisée. La bordure générale est formée de huit croix de Malte. Cet écusson, le premier blason de Don Antonio, appartient à la lignée des Palacio ; on en retrouve de nombreuses variantes du côté de Trasmiera et dans les régions voisines.

Entre les deux écus de la façade, sous la mention "Victor", une légende indique :

"DON ANTONIO DE PALACIO Y ARREDONDO, TRESORIER ET GRAND CHAPELAIN DE LA CATHEDRALE D'ÁVILA".

Un bâtiment de taille plus modeste est adossé à la maison-tour. Il s'agit d'une construction de deux niveaux à laquelle on accède par un arc en plein cintre. Elle dispose d'une fenêtre au rez-de-chaussée et de deux autres au premier étage.



Histórica imagen de la casa.